Le courtaou de la Lit et la cabane de Benaquès

0

À 1500 mètres d’altitude, sur un petit plateau, au pied du versant Sud du pic de Montaigu (2339 m), les cabanes du Courtaou de la Lit dominent la vallée de Lesponne. C’est une très belle balade qui offre un beau point de vue sur le pic du Midi de Bigorre et les sommets qui l’entourent.

Le courtaou de la lit et la cabane de Benaquès

L’itinéraire est fort simple, puisqu’il suffit simplement de suivre la large piste qui monte vers le nord-est. Après quelques lacets, on atteint la lisière de la forêt pour déboucher sur le plateau de la Lit (1500 m) et ses cabanes en schiste. Ici, nous sommes au Courtaou de la Lit, un très bel ensemble de cabanes en pierres sèches, situé sur une vaste estive adossée au versant sud du pic de Montaigu.

Une autre possibilité est de monter par l’ancien sentier que l’on rencontre environ au bout de 1,5 km au niveau d’un croisement. Marqué par des cairns, il monte dans le bois vers l’ouest avec des passages plus ou moins raides. Le sentier coupe la piste plusieurs fois puis sort du bois au niveau du petit ruisseau et aboutit au plateau des cabanes.

Dominant la vallée de Lesponne et face au pic du Midi, l’endroit est calme et apaisant. Il offre un fantastique belvédère sur le pic du Midi de Bigorre (2872 m), le pic de Merlheu (2636 m), le pic de Bizourtere (2310 m) et face à nous sur le large vallon montant au lac Bleu.

Au courtaou de la Lit

Le « courtaou » est un terme du dialecte local qui désigne en montagne, le village d’altitude où les bergers et les troupeaux, séjournaient durant l’été.
« Lit » signifie avalanche ou couloir d’avalanche.

Les cabanes du Courtaou de la Lit ont été utilisées jusqu’en 1950 par les vachers de la vallée de Lesponne.

Situé en balcon face au pic du Midi de Bigorre, ce merveilleux ensemble pastoral a été patiemment restauré par l’équipe de bénévoles de George Buisan durant de longues années. Après de nombreuses recherches sur le passé pastoral de la région et surtout après les formalités administratives nécessaires, les travaux de restauration démarrent en 1977. Patiemment, avec les matériaux et les techniques de l’époque, cabanes après cabanes, le courtaou se relève grâce à l’immense travail de Georges Buisan et ses amis pendant une trentaine d’années.

Les cabanes disposent d’une cheminée et d’un bat-flanc.  À l’extérieur, la rigole qui acheminait l’eau aux « Leytés », (petits abris de pierre où les bidons de lait étaient maintenus au frais) est toujours visible.

Georges Buisan nous a quitté en 2010 à l’âge de 86 ans. Une pierre gravée de son nom, apposée sur une cabane, rappelle le souvenir de cet amoureux de la montagne, qui nous laisse au Courtaou de la Lit un magnifique témoignage de la vie pastorale d’antan.

George Buisan, a écrit plusieurs ouvrages :

Plan du Courtaou de la Lit par Georges Buisan
Source: « Aux cabanes de la Lit »

Aux cabanes de la Lit

Georges Buisan nous propose une histoire:
« L’histoire, au fil des ans, de la restauration et de la construction de plusieurs cabanes de pâtres dans ce lieu typiquement montagnard appelé Courtaou de La Lit.
Ce recueil sera également un guide car il permettra une visite accompagnée du site afin d’y découvrir les différentes réalisations à pierre sèche menées à bien dans cette montagne, au cours de ce dernier quart de siècle, de 1978 à 2003″.

L’ouvrage est agrémenté de nombreuses photos qui montrent les différentes étapes de la rénovation de plusieurs cabanes au lieu appelé Courtaou de La Lit dans les Hautes-Pyrénées.

Nous suivons le sentier qui continue sur quelques mètres vers la cascade, puis après une portion hors sentier, nous arrivons à une autre cabane ronde, qui domine le plateau.

Un petit peu plus vers l’Est, à quelques dizaines de mètres, une autre cabane est en bordure de forêt.

Nous revenons sur nos pas, pour rejoindre le sentier principal qui traverse le ruisseau de Riou Grande au pied d’une cascade. Plus loin, nous arrivons à la belle cabane de Benaquès et son toit végétalisé (1659 m).

Un sentier, peu visible au départ, descend vers l’Est. Dans la forêt, nous rejoignons une piste forestière, qui nous ramène au Chiroulet.

Informations pratiques

Situation: Hautes-Pyrénées / Vallée de Lesponne
Accès: De Bagnères-de-Bigorre prendre la D 935. A Baudéan, tourner à droite dans la vallée de Lesponne. Environ 600 mètres avant le Chiroulet, une piste forestière démarre sur la droite. Petit parking, point de départ de cette balade.
Date: Le 01 janvier 2020
Altitude minimale:  1060 m
Altitude maximale: 1659 m
Dénivelé cumulé: 650 m
Itinéraire: Boucle d’environ 8 km
Horaire: 3 H
Carte: IGN TOP 25 1747 ET Bagnères-de-Bigorre

Découvrir la région

À la découverte des plus beaux
lacs des Pyrénées
Lacs et sommets du Pays Toy… à pied
24 promenades & randonnées
Les Hautes-Pyrénées… à pied
45 promenades & randonnées
Hautes-Pyrenées
Les 30 plus beaux sentiers
Pyrénées Françaises
Les 100 plus beaux sentiers

Bibliographie complète sur les Hautes-Pyrénées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *