L’ermitage et les gorges de San Julián

1

 Au pied de la Peña Gratal, la terre s’ouvre sur les incroyables gorges de San Julián. Le lieu est insolite et impressionnant avec ses parois abruptes et verticales. La visite de l’ermitage de San Julián de Andriá, niché dans une cavité au pied de la falaise, est l’autre intérêt de cette belle randonnée.

L’ermitage de San Julián de Andriá et les gorges de San Julián

La piste balisée PR-HU 112 démarre entre les amandiers et se dirige vers l’Ouest. Un peu plus loin au panneau d’information nous prenons en direction de l’ermitage et des gorges de San Julián de Andría. Le sentier, bien balisé en jaune et blanc, monte légèrement à travers chênes verts et buis. En face de nous, nous voyons le joli sommet pyramidal de la Peña Gratal. Il nous fait bien envie pour une autre fois, car nous ne le connaissons pas.

Des conglomérats verticaux annoncent l’entrée des gorges de San julián. Nous laissons sur la gauche le sentier qui mène à l’ermitage de San Julián, nous irons le visiter au retour.

Nous poursuivons la marche vers le fond du barranco. On s’approche de la zone la plus étroite et la plus impressionnante de la gorge. Le sentier se rétrécit, entre les hautes falaises qui l’entourent. Le passage est tellement fermé que peu de lumière y pénètre. En écartant les bras, nous pouvons presque toucher les deux côtés de cet « estrecho ».

Puis d’un seul coup, nous arrivons dans une énorme cavité. Sous un grand toit surplombant, on trouve une crèche de couleur blanchâtre qui existe en ce lieu depuis 1972. Chaque 25 décembre une messe est célébrée ici et rassemble des centaines de participants pour fêter Noël.

Quelques mètres plus loin, nous arrivons au bout de la gorge. Une vasque d’eau glacée, qui provient d’une source souterraine, empêche le passage. La curiosité est la plus forte et nous enlevons les chaussures pour aller toujours plus loin. Notre élan est vite stoppé par les parois verticales qui défendent le passage.

Nous retournons sur nos pas jusqu’à la bifurcation de l’ermitage. Une rampe courte mais dure nous dépose sur le replat de l’ermitage de San Julián de Andriá, niché au pied d’une grande falaise. Cet ermitage est formé par un simple mur en pierres fermant la cavité et avec une porte et deux fenêtres.

À l’intérieur se trouve un autel, avec des statuettes à l’effigie de San Julíán, de la Virgen del Pilar (Vierge du Pilier dont l’apparition se serait produite le 2 janvier 39 à Saragosse) et de San Lorenzo (le Saint Patron de Huesca). Deux sources ont formé de belles stalactites et stalagmites calcaires sur les parois de la grotte; c’est magnifique ! L’ermitage de San Julián de Andriá date du XIe siècle. Un pèlerinage y a lieu le dimanche de la Pentecôte.

Le retour s’effectue tranquillement par le même itinéraire.

Informations pratiques

Situation: Pyrénées / Aragon / Sierra de Loarre
Accès: En direction de Huesca en arrivant de Sabiñánigo, franchir le col de Monrepos. Prendre la sortie de Nueno. Après le village, à la première intersection, tourner sur la droite en direction du Golf de Guara. Un panneau indique la direction de l’Ermitage de San Julián.
Date: Le 9 avril 2017
Altitude départ:  760 m
Altitude maximale: 900 m
Dénivelé cumulé: 150 m
Itinéraire: Aller-retour
Horaire: 2 H
Carte: MAPA TOP 25 Reino de los Mallos – Sierras de Loarre, Caballera y Gratal

Découvrir la région

Aragon : Randonnées dans les
sierras et canyons
Ermitages et sanctuaires d’Aragon : Randonnées vers ses sentinelles sacrées
Haut-Aragon
Randonnées inédites dans le
Haut-Aragon
Guide de l’Aragon en 54
balades

One Comment

  1. Benoit
    Encore et toujours de petits coins secrets à parcourir inlassablement. La découverte des Pyrénées Aragonnaises est une histoire sans fin!!! Voila une belle randonnée à effectuer sous le soleil brulant du versant Sud, mais a l’ombre d’un amandier ou d’un olivier bien sur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *