Les Sept-Îles – Le paradis des oiseaux

0

L’archipel des Sept-Îles est l’une des 3 réserves ornithologiques des Côtes d’Armor et un lieu emblématique pour la protection des oiseaux. Les Sept-Îles constituent un site naturel protégé depuis 1912. La meilleure façon d’approcher ces oiseaux et de découvrir cet endroit sublime est d’emprunter les vedettes d’Armor Navigation qui propose des excursions autour de cet archipel.

Une excursion aux Sept-Îles avec escale sur l’île aux Moines

Pour notre troisième journée sur la Côte de Granit Rose, nous avons choisi de faire une excursion à l’archipel des 7 Îles. Il est 13 h lorsque nous embarquons à bord d’une vedette de la compagnie Armor Navigation. L’équipage nous réserve un accueil sympathique et nous donne les consignes de sécurité à respecter, puis nous quittons Perros-Guirec.

La croisière débute le long de la côte de Granit Rose jusqu’au phare de Men Ruz. C’est sympa de voir, depuis la mer, notre randonnée d’hier et d’avoir en bonus les explications géologiques et historiques du guide.

Notre capitaine met maintenant le cap plein Nord en direction des Sept Îles.
Vers les années 1910, la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest organisait des chasses aux macareux moines qui colonisaient les Sept-Îles. En deux ans, leur nombre passe ainsi de 20 000 à 2 000 oiseaux. Une poignée de défenseur de la nature s’en émeut et obtient que la chasse des oiseaux soit officiellement interdite sur l’archipel. C’est ainsi que la première réserve ornithologique privée est créée en 1912. En 1976, elle est classée Réserve Naturelle Nationale. Elle occupe une surface de 320 ha (la superficie terrestre est de 40 ha et la zone maritime d’environ 280 ha).  La Réserve Naturelle abrite 27 espèces d’oiseaux nicheurs dont 15 espèces d’oiseaux marins. On peut y voir, entre autres, le goéland marin, le macareux moine, le cormoran huppé, le fulmar boréal, le guillemot de Troïl et surtout l’unique colonie française de Fou de Bassan composée de plus de 24 500 couples.

Les Sept îles

L’archipel des Sept Îles

L’archipel des Sept Îles se situe dans la Manche au large de la Côte de Granit Rose et dépend de la commune de Perros-Guirec.

Le nom « Sept Îles » vient d’une mauvaise traduction, par les géographes du royaume de France, du nom breton « Sentiles » francisé en Sept Îles. L’archipel ne compte pas sept îles, mais cinq principales, ainsi qu’un groupe de récifs (les Costans) et un îlot (le Cerf). Le compte est bon; nous avons donc 7 îles !

Comment s’appellent les 7 îles ?

  • Île Bono (Enez Bonno) : la plus grande des îles de l’archipel.
  • Île aux Moines (Enez ar Breur ou Jentilez) : la seule où le public peut débarquer. On y trouve un phare et les vestiges d’un fort créé par Jean-Siméon Garangeau, disciple de Vauban, sous le règne de Louis XV.
  • Île Rouzic (Riouzig) : l’île accueille la seule colonie française de fous de Bassan.
  • Île Plate (Enez Plat)
  • Île Malban (Melban)

Ainsi que deux récifs:

  • Le Cerf (ar Zerr)
  • Les Costans (Kostann) : amas de rochers que l’on peut apercevoir surtout à marée basse.

Nous avons choisi la formule avec escale et nous accostons sur l’île aux Moines, la seule île de l’archipel ouverte au public. Le nom de cette île vient des moines cordeliers qui ont l’occupé du XIVe au XVe siècle. Le débarquement s’effectue par une passerelle pont de singe ! Émotions garanties !

Nous n’avons que quelques minutes pour une promenade jusqu’au phare et au fort Vauban. Le premier phare, une tour ronde, a été allumé en mai 1835 puis remplacé en 1854 par une tour carrée plus haute de 5 mètres, accolée à la première tour. Détruit le 4 août 1944, il est reconstruit en 1949 et rallumé en juillet 1952. Le phare de l’île aux Moines était l’un des derniers phares français en mer gardé et est devenu automatisé à la fin du mois d’août 2007.

Le Fort de l’île aux Moines dont la fonction était de lutter contre la piraterie et la contrebande date du XVIIIe siècle.

L’île Bono est la plus grande de l’archipel des 7 Îles

L’île Plate

Nous reprenons place à bord de la vedette pour la suite de l’excursion.

L’île Malban

Quelle chance ! Les phoques se prélassent sur les rochers. Une trentaine de spécimens auraient élu domicile dans la réserve naturelle de l’archipel des 7 îles.

L’Île Rouzic: le royaume des fous de Bassan

Le bateau arrive aux abords de l’île Rouzic qui est la plus à l’est de l’archipel. Nous sommes attentifs aux excellents commentaires ornithologiques du guide qui oriente nos regards à l’observation des différentes espèces.
La plus emblématique présente ici est une colonie de Fou de Bassan. Pendant la période de reproduction, l’île accueille chaque année plus de 20 000 couples de fous de Bassan, sur son versant nord. Cette colonie est en constante augmentation. L’Île Rouzic est le point le plus méridional d’accueil pour une colonie de fous de Bassan, et leur unique point de nidification en France. Le débarquement y est interdit. Cependant, des caméras vidéo y sont installées et les images peuvent être vues en direct depuis la station de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) à l’Île-Grande.

Informations pratiques

Situation: France / Bretagne / Côtes-d’Armor / Perros-Guirec
Départ: Plage de Trestraou
Date: 12 septembre 2021
Horaire: Excursion de 2h30
Carte: TOP25 0714 OT – Lannion / Perros-Guirec / Les Sept Îles / Côte de Granit Rose

Découvrir la région

Les Côtes-d’Armor… à pied
40 promenades et randonnées
Côte de Granit Rose et alentour
28 balades
Côte de granit rose
Perros-Guirec, Bréhat, Paimpol
Balades et circuits en Côtes d’Armor
50 sites incontournables
Balade sur la Côte de Granit Rose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *