La randonnée du Bout du Monde - Cirque de Sixt-Fer-à-Cheval
Alpes,  Haut-Giffre,  Haute-Savoie,  nouveautés

Le Bout du Monde – Sixt-Fer-à-Cheval

Le Cirque de Sixt-Fer-à-Cheval est nommé ainsi, en raison de la forme de ses falaises qui dessinent un demi-cercle. C’est un immense cirque de deux kilomètres de diamètre, surplombé par d’imposantes falaises de calcaire d’où jaillissent de nombreuses cascades. C’est un lieu absolument merveilleux et impressionnant.
Pour découvrir cette vallée du Haut-Giffre, nous irons au Bout du Monde… pour admirer ces cascades qui se jettent des imposantes parois du Cirque. Un spectacle inoubliable !


Situation: Haute-Savoie / Massif du Haut-Giffre
Point de Départ: Depuis Taninges, remonter la vallée du Giffre. Traverser Samoëns puis Sixt-Fer-à-Cheval et poursuivre en direction du Cirque du Fer-à-Cheval. Se garer au parking du Plan des Lacs (950 m). En saison, l’accès au parking est payant entre 8h30 et 17 h.
Date: 19 septembre 2018
Dénivelé cumulé: Environ 700 mètres
Itinéraire:
Boucle
Horaire:  6 H
Carte: IGN TOP 25 3530 ET Samoëns- Haut-Giffre

Télécharger

Nous étions déjà passé au cirque de Sixt-Fer-à-Cheval, lors de nos vacances dans les Alpes en 2017, mais une météo capricieuse nous avait fait renoncer à la randonnée. Nous nous étions promis de revenir. Chose faite, presque un an après jour pour jour. Nous ne sommes pas des plus matinaux et pour débuter l’exploration de ce secteur merveilleux, nous choisissons LA randonnée incontournable: le cirque du bout du Monde.
Du parking du Cirque du Fer-à-Cheval, nous empruntons le chemin qui mène à la table d’orientation. Nous en avons déjà plein les yeux. Face à nous, nous apercevons la très caractéristique Corne du Chamois qui nous domine du haut de ses 2560 mètres d’altitude. Un panneau indique la direction du cirque du Bout du Monde. En passant prés du centre d’accueil, nous sommes invités à monter 2000 fois un petit escalier afin d’égaler le dénivelé de l’ascension du Pic de Tenneverge (2985 mètres). Laissant cette activité à d’autres, nous continuons sur ce même chemin.

 

 Après quelques minutes, un panneau indique l’entrée dans la Réserve Naturelle de Sixt-Passy, la plus grande de Haute-Savoie. Nous traversons une première passerelle (la passerelle de la Samosse), pour continuer tranquillement ce chemin plat qui nous laisse le loisir d’admirer les falaises impressionnantes qui nous dominent. Sur notre droite, se dresse le Pic de Tenneverge (2989 m) et le Mont Ruan (3040 m).

LA RÉSERVE NATURELLE DE SIXT-PASSY

Étagée des rives du Giffre à 900 mètres d’altitude,  jusqu’au sommet du Buet à 3096 mètres, la Réserve Naturelle de Sixt-Passy est la plus vaste réserve naturelle de Haute-Savoie avec ses 9200 ha. Créée en 1977, la réserve Naturelle s’étend sur les communes de Passy et de Sixt-Fer-à-Cheval.

La diversité des milieux offre une flore d’une grande richesse : environ 800 espèces végétales ont été recensées dans la réserve naturelle. La faune sauvage profite de la tranquillité des lieux : chevreuil, sanglier, chamois, marmotte, lièvre variable, bouquetin, gypaète barbu, lagopède , aigle royal y sont présents.

Ce vaste territoire, exclusivement calcaire, englobe de grands sites prestigieux, comme le cirque glaciaire de Sixt-Fer-à-Cheval, le cirque des Fonts, le vallon et le lac d’Anterne, le vallon et le lac de Vogealle et une partie du désert de Platé. De grands sommets trônent sur la réserve, notamment le Mont Ruan, le Mont Buet, le Cheval Blanc, le pic de Tenneverge, la Pointe de Bellegrade, la Tête des Ottans….

 

Nous atteignons rapidement la buvette de Prazon. Nous prenons, sur les premiers mètres, la bifurcation pour le départ de la randonnée du Lac de la Vogealle par le Pas du Boret, afin de voir les premiers passages câblés. C’était la randonnée initialement prévue pour aujourd’hui, mais nous y renonçons à cause de la matinée déjà bien entamée; ce sera pour une autre fois. Nous continuons le sentier facile et agréable du fond du cirque. De chaque cotés de la vallée, de nombreuses cascades viennent alimenter le cours du Giffre. Ce site doit être fantastique à la fonte des neiges !


 

Le sentier passe devant une magnifique cascade ou nous faisons une petite pause.

 

Nous arrivons au « Fond de la Combe ». A partir d’ici la montée devient un peu plus soutenue. Face à nous le Bout du Monde se rapproche et se redresse.  La Tour de Saint-Hubert (2040 mètres) se dresse droit devant nous. Nous passons à la passerelle du Fond de la Combe que nous traverserons à la descente, pour revenir au parking par l’autre rive du Giffre. Ici, le sentier devient réellement plus raide !


 

Nous finissons par arriver au Bout du Monde. En se retournant nous avons une magnifique vue sur la vallée que l’on vient de remonter. 

 

Un randonneur que nous croisons, nous dit que nous ne sommes pas encore au Bout du Monde et nous invite à aller au Bout du Bout en grimpant un dernier petit ressaut pour rejoindre la base de la cascade des Lanchettes, le réel bout du Monde pour les simples bipèdes que nous sommes. La vue d’ici est tout simplement sublime !

 

Un rapide coup d’œil sur la carte et nous décidons de rejoindre le Chalet du Boret. Peut-être on pourra y boire un café ! Un petit portillon marque le départ du sentier.


 

Le sentier est superbe et procure des vues imprenables sur la vallée. Après un dernier passage en forêt nous arrivons au chalet du Boret. Quelle vue ! Mais pas de café; c’est le dernier jour de la saison et le patron est en train de fermer.


 

Après le pique-nique, nous quittons à regrets ce lieu magique. Nous décidons finalement de ne pas descendre par le Pas du Boret car nous voulons redescendre la vallée de l’autre coté du Giffre. Dommage; si nous avions su que nous allions monter ici, on aurait pu raccourcir en prenant le Pas du Boret à la montée. Mais pas de regrets sur l’itinéraire, car maintenant nous descendons face au fond du cirque… nous en prenons pleins les yeux ! Attention de penser aussi à regarder ses pieds !

 

Nous voici de nouveau au Fond de la Combe. Nous traversons la passerelle pour découvrir l’autre rive de la vallée du Giffre.


 

Le cheminement du sentier, nous fait découvrir de nouvelles cascades. De l’autre coté du torrent nous apercevons le Pas du Boret; c’est assez impressionnant vu de loin.


 

La randonnée arrive à son terme; nous croisons de nombreuses personnes qui se baladent sur ce bon chemin du fond du cirque. Nous arrivons en même temps que quelques gouttes de pluie au parking. Une journée magnifique !


Un commentaire

  • Béatrice

    Bonjour,
    Merci pour vos commentaires sur cette très belle randonnée.
    Nous avons découvert le Cirque du Fer à cheval hier par une journée très ensoleillée.
    Nous avons effectué la boucle via le Pas de Boret…ce qui a demandé beaucoup d’effort et de concentration. Nous avons eu la surprise de voir un panorama exceptionnel et la chance de boire un pot au chalet de Boret.
    La descente fût très agréable car assez ombragée.
    Nous avons été enchantés du début à la fin de la randonnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *