Les lacs de Cestrède et d’Antarrouyes

0

Au sommet du joli vallon très sauvage du Gave de Cestrède, se trouvent deux magnifiques lacs nichés dans un écrin de verdure. Au départ des granges de Bué, voici une belle randonnée, agrémentée d’une jolie cascade, sur fonds de hauts sommets…

Magnifique vallon du Gave de Cestrède…

Les granges de Bué, donnent un aspect bucolique au départ de cette randonnée. Au parking (1436 mètres) un panneau nous indique le lac de Cestrède. Le début de la randonnée commence en suivant le GR 10.

Vers 1550 mètres, nous laissons à gauche le GR 10 pour continuer vers la droite un bon sentier balisé jaune. Nous traversons une passerelle sur le torrent de l’Oule, pour monter en balcon dans une large combe vers le fond de la vallée. L’objectif est au-dessus de la grande cascade de Soutarra, que nous apercevons bien au fond du vallon.

Vers 1860 mètres, le sentier vire à droite pour entamer une série de lacets. Un petit couloir facile se présente devant nous. Sur quelques mètres il nécessite de l’attention.

Nous avons une belle vue sur le vallon de Cestrède et dans le lointain sur le pic Long, le Port de Campbieil, le pic des Aiguillous, le Cirque de Troumouse…

Nous passons à gauche de la cascade de Soutara, alimentée par les eaux du lac d’Antarrouyes.

Quelques minutes de montée supplémentaires et après une dernière passerelle nous arrivons au lac de Cestrède.

Achillée milefeuille

Une cestrède, en occitan, est l’endroit où pousse l’achillée millefeuille.

C’est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées, qui possède la réputation médicinale de soigner les plaies saignantes. Selon Pline, naturaliste romain du premier siècle, son nom lui vient d’Achille, héros de la mythologie grecque, qui s’en servit pour guérir des blessures.

Elle possède plusieurs noms usuels: Herbe de la Saint-Jean, Herbe de Saint-Joseph, Herbe à dinde, Herbe au charpentier, Herbe aux coupures, Saigne-nez, Sourcil de Vénus…

Un discret sentier sur la droite conduit à la cabane de Cestrède (2022 mètres). Plus haut, nous avons une belle vue sur le lac de Cestrède, le vallon qui monte au col de Hount Hérède et le pic de Cestrède (2947 mètres).

Le sentier chemine dans une zone de blocs, puis emprunte un petit passage en dévers à négocier prudemment avant d’atteindre le magnifique petit lac d’Antarrouyes. Sur sa rive se trouvent les vestiges de l’ancien canal de Caubarole qui était utilisé pour l’irrigation des prairies de Pragnères.

Le retour s’effectue par le même itinéraire.
Ce soir nous irons dormir sur le plateau de Saugué, face au cirque de Gavarnie, avant de monter demain au lac de Bassia

Informations pratiques

Situation: Hautes-Pyrénées / Vallée de Luz-Saint-Sauveur
Accès: Depuis Gèdre, rejoindre Ayrues et poursuivre la petite route jusqu’au parking de Bué (1436 m)
Date: 20 août 2018
Altitude maximale: 1962 au lac de Cestréde 2010 au lac d’Antarrouyes
Dénivelé cumulé: 700 mètres
Itinéraire: Randonnée en aller-retour
Horaire:  4 H
Cartographie: Carte IGN 1748 OT Gavarnie – Luz-Saint-Sauveur – Parc National des Pyrénées

Découvrir la région

À la découverte des plus beaux
lacs des Pyrénées
Lacs et sommets du Pays Toy… à pied
24 promenades & randonnées
Les Hautes-Pyrénées… à pied
45 promenades & randonnées
Hautes-Pyrenées
Les 30 plus beaux sentiers
Pyrénées Françaises
Les 100 plus beaux sentiers

Bibliographie complète sur les Hautes-Pyrénées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *