De l’Escalet à la Briande en passant par le Cap Taillat

0

Le sentier du littoral Varois, de l’Escalet à la Briande est une merveilleuse randonnée qui surplombe de belles criques. Le Cap Taillat offre un point de vue exceptionnel sur le massif des Maures et le littoral d’un côté et sur les îles
d’Hyères et la Méditerranée de l’autre.

Sur le sentier du littoral Varois: De l’Escalet à la Briande en passant par le Cap Taillat

Cette journée est particulière pour moi ! En effet aujourd’hui nous sommes dans le Var à l’Escalet et nous partons à pied à la Briande ! Ici, c’est tout simplement les plus beaux souvenirs de vacances de mon enfance. Il y a plus de 40 ans que je ne suis pas venu ici, et pourtant tous mes souvenirs sont intacts ! Le petit ponton de l’Escalet, où nous embarquions sur le petit bateau (Ohata), le Cap Taillat et son isthme, la belle plage sauvage de la Briande…

Au départ du parking de la Plage de l’Escalet, nous prenons la route à droite en légère montée. En haut de l’avenue Cartaya le sentier du littoral, balisé en jaune, démarre à gauche et se rapproche rapidement du bord de mer. Nous longeons le petit port de l’Escalet.

Nous franchissons deux passerelles après lesquelles nous arrivons à la bifurcation entre le « Sentier Côtier » qui suit le bord de mer et le « Sentier du littoral » qui lui passe un peu plus haut. Nous choisissons donc, pour le parcours aller, de rester au plus près de l’eau et nous empruntons le « Sentier Côtier » qui se faufile entre les rochers et bordé de criques aux eaux limpides. D’ici, nous avons l’impression d’embrasser la totalité du cap Taillat. Malheureusement, tout ce secteur a été réduit en cendres le 24 juillet 2017, par un incendie qui a également touché le cap Lardier. Les stigmates en sont encore visibles.

Le sentier passe tout proche de la « Maison des Douanes », long bâtiment construit sous Napoléon Ier, pour héberger huit familles de douaniers qui surveillaient la contrebande. Restaurée à l’identique en 2011, elle est en saison un centre d’information pour le public et accueille également des expositions temporaires.

Nous arrivons à une petite plage de sable blanc puis à l’isthme du cap Taillat (ou Cartaya)  baigné par une eau limpide. Il est formé d’un tombolo de sable qui relie la côte au cap Taillat. (Un tombolo est un cordon littoral de sédiments reliant une île à un continent ou plus généralement deux étendues terrestres).

Ce site a servi de décor à la célèbre scène des hippies du « gendarme en balade », le quatrième épisode du gendarme de Saint-Tropez…

Le sentier monte en direction du Cap Taillat. Avec beaucoup d’émotions j’aperçois la plage de la Briande. Les beaux souvenirs de ces belles années 70 refont surface…

Du sommet (63 m), où se dressait une batterie et où il subsiste une guérite Napoléonienne, le panorama à 360° est magnifique. Au nord, la Bastide Blanche et son domaine viticole d’où nous venons et le massif des Maures. A l’Est se dresse le cap Camarat avec son sémaphore qui surveille le golfe de Saint-Tropez. À l’Ouest, nous devinons dans le lointain, les îles de Porquerolles, du Levant et de Port-Cros, avec au premier plan le Cap Lardier.

Le site du Cap Taillat

Le cap Taillat, aussi appelé cap Cartaya, marque la limite entre les communes de Ramatuelle et de la Croix-Valmer. Enclavé entre les caps Lardier et Camarat, le Cap Taillat fait partie des joyaux naturels de la presqu’île de Saint-Tropez. Il a la particularité d’être relié à la cote par un isthme sableux. Le cap Taillat offre, depuis son sommet, des points de vue grandiose.
Alors que le Club Med avait le projet d’y construire un port et 400 bungalows, le secteur du cap Taillat, acheté en 1987 par le Conservatoire du littoral à la demande de M. Raphaël, ancien maire de Ramatuelle, est aujourd’hui redevenu un havre de paix.
Avec une surface protégée de 142 hectares, le cap Taillat est un site classé et inscrit zone NATURA 2000 et fait partie de la zone d’adhésion du Parc national de Port-Cros.
Le Conservatoire du littoral s’est fait attribué 64 ha de Domaine public maritime au droit du Cap Taillat en vue d’assurer une cohérence de gestion entre la terre et la mer.

Les premières traces d’une occupation humaine datent de l’époque préhistorique (dolmen de la Briande). Une tour de garde génoise a été construite sur le cap au XVIe siècle. Elle fut démolie à la fin du XVIIIe
et remplacée par une batterie de canons de défense côtière, très active sous le Premier
Empire.

Malheureusement, la totalité du cap Taillat a été réduite en cendres le 24 juillet 2017 par un incendie qui a également touché le cap Lardier (550 hectares détruits).

Après un long moment passé au sommet du Cap Taillat, nous redescendons vers la Bastide Blanche et suivons le sentier jusqu’à la plage de la Briande que nous longeons jusqu’à son extrémité.

L’envie est forte de continuer le sentier du littoral vers le Cap Lardier, mais aujourd’hui, en raison des risques d’incendies, il est fermé. Nous retournons alors sur nos pas, puis au niveau de la « maison des douanes » nous remontons sur le sentier du littoral. Au niveau des premières maisons de l’Escalet nous choisissons d’aller nous « amuser » sur les rochers au plus près de l’eau jusqu’à la plage de l’Escalet.

Cristaux de sel.

Après une baignade, nous reprenons la route. Nous ne pouvons pas finir ce « pèlerinage » sans aller se promener dans les rues de Ramatuelle…

Cette belle journée se termine au Cap Camarat, d’où nous avons une belle vue sur la plage de Pampelonne et le Golfe de Saint-Tropez.

Le Cap Camarat est le plus oriental des trois caps de la presqu’île de Saint-Tropez, classés au titre de la Loi 1930 sur les paysages depuis 1995. Il se distingue également par la présence du Phare de Camarat et de son sémaphore. Deuxième phare de France, par la hauteur de sa source lumineuse (130 m au-dessus du niveau de la mer), il offre une vue panoramique spectaculaire sur l’ensemble de la presqu’île de Saint-Tropez. Il est inscrit au titre des monuments historiques. Le sémaphore du Cap Camarat qui jouxte le phare a été construit entre 1861 et 1863, puis réaménagé en 1967.

Informations pratiques

Situation: Var / Massif des Maures / Ramatuelle
Point de Départ: À Ramatuelle, prendre la direction de l’Escalet. Se garer au grand parking à droite (payant de juin à septembre).
Date: 05 septembre 2019
Dénivelé cumulé: Environ 200 mètres
Itinéraire: Aller-Retour d’environ 8 km
Horaire:  2 à 3 H
Cartographie: Carte IGN TOP 25 3545 OT Saint-Tropez – Sainte-Maxime – Massif des Maures

ATTENTION:
L’accès au massif est règlementé.
Pour limiter les risques d’incendie, le massif est soumis à l’arrêté préfectoral du 15 mai 2006 règlementant l’accès aux massifs forestiers varois du 21 juin au 30 septembre. Chaque jour, la carte d’accès aux massifs forestiers , est publié avant 19h pour le lendemain sur le site internet de l’Etat dans le Var. 

Découvrir la région

Dans le Var:
Littoral, Sainte-Baume,
Maures, Esterel
Les sentiers d’Emilie dans le Var
25 promenades pour tous
15 randos naturalistes
dans le Var
Label rando
dans le Var
Var
Les 30 plus beaux sentiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *