Le pic de l’Aubeyron – Belvédère sur le Mont Aiguille

0

Au départ du petit village de Trézanne (1012m) le pic de l’Aubeyron (1553m) est facilement accessible. La vue sur le balcon Est du Vercors avec le Grand Veymont est à couper le souffle ! Le clou du spectacle est la face Est du Mont Aiguille tout proche.

Le pic de l’Aubeyron; une vue imprenable sur le Mont Inaccessible

La vue que nous avons ce matin sur le Mont Aiguille, depuis notre camping à Chichilianne (38) après l’énorme orage de cette nuit, est tout simplement magnifique. Le Mont Aiguille était autrefois appelé le « Mont Inaccessible », et on comprend bien pourquoi !

Aujourd’hui nous voulons faire une randonnée assez courte, car nous avons pas mal de route à faire ce soir. Notre choix se porte donc sur le pic de l’Aubeyron, un petit sommet tout proche.
Quelques minutes de route depuis notre camping et nous nous garons au hameau de Trézanne (1012 m). Ce village fit longtemps partie de Chichilianne. Il a été rattaché à Saint-Martin-de-Clelles en 1839. La vue sur le Mont Aiguille (2087 m) avec en premier plan, la chapelle au toit de chaume, est magnifique. Cette chapelle romane est tout simplement remarquable.

La chapelle de Trézanne date du XVIIe siècle. Elle est dédiée à Saint-Saturnin premier évêque de Toulouse au IIIe siècle.
Constatée « ni blanchie, ni pavée, mal couverte de paille » en 1644, elle fut restaurée, puis érigée en paroisse entre 1675 et 1801. En 1763, le chœur n’était pas vouté et la nef, pavée de pierres plates n’était éclairée que par une fenêtre. Le toit était recouvert de chaume. La cure, a disparu. Les restaurations successives ont fait place à l’installation de lambris à l’intérieur et de tuiles écailles en toiture qui disparaitront en 2001-2002 avec la rénovation de la charpente et l’opération de restauration engagée par le Parc Naturel Régional du Vercors. Dès lors, elle retrouve son toit de chaume, lui-même à nouveau restauré en 2016.
Son pignon « à sauts de moineaux », illustre l’architecture caractéristique du Vercors.

Source: Panneau d’information sur site

Du parking, nous commençons par suivre une piste carrossable plein Nord en direction du Col de Papavet. Au bout de quelques centaines de mètres, nous quittons cette piste pour prendre un sentier à droite. Nous recouperons cette piste par trois fois. Le Mont Aiguille, omniprésent durant toute cette montée, nous accompagne jusqu’au col de Papavet (1245 m).

Nous laissons la piste partir à gauche vers le col des Pellas (1330 m) pour prendre à droite la direction du Goutaroux. Au bout de ce chemin, nous prenons le sentier à droite qui monte raide dans la sapinière en quelques lacets. Après avoir traversé une nouvelle piste, la pente s’accentue encore jusqu’à la sortie de la forêt.

Le cheminement est maintenant évident; il suffit de remonter la crête jusqu’au pic de l’Aubeyron (1553 m). Du côté droit, nous avons une vue fantastique sur le Mont Aiguille et le Grand Veymont et de l’autre sur le Trièves.

 

 
 

 

 

La premiére ascension du Mont Aiguille:
L’acte de naissance de l’Alpinisme

Le 26 juin 1492, Antoine de Ville, capitaine – châtelain de Montélimar mandaté par Charles VIII réussit l’Ascension du Promontoire au nom du Roi et rédige le premier récit personnel d’escalade. « S’cet le plus orible et expovantable passage que je viz jamès… » S’il est probable que des gens du pays l’aient précédé, l’ascension d’Antoine de Ville, authentifiée par procès-verbal, marque la naissance de l’alpinisme.

En 1834, Jean Liotard, natif de Trézanne renouvelle l’exploit et ouvre de nouvelles voies. En 1849 des habitants de Gresse en Vercors y érigent un cairn surmonté d’une croix de Fer. Il sera équipé par des câbles par le Club Alpin dès 1878.

Le 27 aout 1957, le pilote Henri Giraud se pose sur la prairie sommitale avec son chouca. Il s’y posera ensuite à plusieurs reprises, notamment avec un appareil équipé de skis en hiver.

Pierre Tardivel a descendu à skis la voie des tubulaires le 27 janvier 1992 à l’occasion du 500e anniversaire de la première ascension.

Source: Panneau d’information sur site

Nous remontons la crête jusqu’au sommet de l’Aubeyron.

Vue sur le Trièves

Nous redescendons par le même itinéraire jusqu’au hameau de Trézanne.

Informations pratiques

Situation: Alpes / Isère / Vercors
Accès: De Sisteron prendre la direction de Chichilianne. Avant le village prendre à droite direction Trezanne et se garer près de la chapelle.
Date: Le 18 septembre 2020
Altitude départ:  1012 mètres
Altitude maximale: 1553 mètres
Dénivelé cumulé: 550 mètres D+
Itinéraire: Aller-retour d’environ 9 km
Horaire: 3 à 4 H
Carte: IGN TOP 25 3236 OT – Villard-De-Lans/Mont Aiguille/PNR du Vercors

Découvrir la région

Vercors Nord
Les plus belles randonnées
Vercors Sud
Les plus belles randonnées
Vercors
Les plus belles randonnées
Tours et traversées du Vercors
du Diois et des Baronnies
GTV
Les Grandes Traversées
du Vercors

Bibliographie complète sur le Vercors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *